Ignacio "Nacho" CALLES

Modérateur : Modérateurs

Avatar de l’utilisateur
L'Eclair
Légende de la FFR
Légende de la FFR
Messages : 10260
Enregistré le : 30 Mai 2006 21:09
Localisation : Halles de Pau

Ignacio "Nacho" CALLES

Messagepar L'Eclair » 10 Juin 2019 13:39

Ignacio Calles est un talonneur argentin passé par les U20 (Pumitas) en 2014 puis 2015 (cap). Il est arrivé au CDF de la Section en 2016, il vient de signer un contrat pro pour 2 ans, il considéré comme JIFF et Formé au Club. Il a joué un test match avec l'Argentine en février 2016 contre le Chili. Il a joué 18 matchs professionnels avec la Section, essentiellement comme pilier gauche mais devrait rejouer principalement au talon la saison prochaine.

Image

Sa fiche Section
Sa Fiche itsrugby
Son Facebook

Une ITW qui date de 2 ans.

"Nacho" Calles franchit une nouvelle étape dans son expérience française

Il est passé un an depuis son départ pour la France à la Section Paloise, équipe du Top 14 du rugby français, et Ignacio Calles était impatient de rentrer dans le pays et spécialement à Tandil, pour renouer avec ses proches. Après la saison, le joueur formé à Los Cardos n'en pouvait plus ad'impatience et a avancé la date de son passage. "Ma mère ne savait pas ce qui se passait, je suis arrivée par surprise. Quand elle m’a vu, elle s’est presque évanouie ", dit" Nacho ", qui se partage ces jours-ci entre sa famille et ses amis du club, tentant de profiter de ces deux ou trois semaines dont il aura besoin à Tandil avant le début de la pré-saison à Pau.

Après avoir disputé deux Coupes du monde U20 avec Les Pumitas et avoir été appelé pour Argentina XV, Calles a choisi de prendre un tournant dans sa carrière montante et a accepté de rejoindre le rugby professionnel français, une expérience que l'originaire de Tandil prend comme une expérience qui dépasse le strict sport.

"L'adaptation m'a coûté quelques mois. La vie quotidienne vous coûte cher, surtout si vous ne parlez pas la langue. Pendant que vous avez des activités dans le club, tout va bien, mais après, c'est compliqué. Heureusement, nous avons pris des pauses pour aller visiter Joel (Sclavi, ancien pilier de Pueyrredón de Mar del Plata). Les Argentins de l'équipe, Santiago Fernández (l'ex-Puma sorti de Hindú) et Andrés Bordoy (entraîneur), nous ont beaucoup pavé le chemin, ils ont déjà une vie instalée là-bas et ils nous ont aidés à mieux gérer. De plus, l'obligation d'étudier la fédération française vous oblige à rester occupé. "

- Comment ça s'est passé avec la langue?
. Je parle déjà assez bien le français, j'ai passé des examens et je suis bien géré. Je communique que c'est la chose la plus importante. Nous avions neuf heures par semaine de français avec le reste des étrangers du club et cela nous a beaucoup aidés. En outre, lorsque vous parlez espagnol, vous attrapez votre main plus rapidement. Ce que je trouve le plus difficile, c’est d’écrire, je peux lire, mais écrire est compliqué. Lorsque je suis arrivé dans l'équipe, plusieurs personnes parlaient espagnol, car elles sont très proches de l'Espagne et cela m'a aidé à m'adapter. Mais en général, ils traitent avec l'anglais car il y a des joueurs du monde entier. Dans tous les cas, ils défendent leur langue et préparent tout pour que celui qui arrive dans un court laps de temps parle français.

-Quels changements avez-vous rencontrés concernant le jeu?
- Dans le jeu, tout était différent pour moi. Au début, j'étais un peu perdu, je courais partout, je n'étais pas très à l'aise sur le terrain. Ils gèrent beaucoup de systèmes de jeu où chacun joue son rôle et si vous pouvez apporter quelque chose de plus, mieux ce sera. Mais il faut surtout bien faire votre part pour les satisfaire.

- Dans quelle équipe de Section Paloise avez-vous joué?

- Je joue dans une sorte de réserve, qu'ils appellent "Espoirs". C'est une combinaison de professionnels qui ne font pas partie du Top 14, de certains joueurs amateurs et de ceux de l'Académie, qui est la catégorie dans laquelle je suis, pour les moins de 23 ans. Là, au-delà d’un contrat, vous devez répondre à certaines exigences, telles que les études, entre autres.
Les "Espoirs" jouent leur propre Top 14, avec des promotions et des descentes. Ce ne sont pas les mêmes équipes du championnat de France professionnel, mais parfois le rival coïncide et nous voyageons ensemble.

- Tu ne pouvais pas faire tes débuts dans le Top 14.

- C'était une année compliquée. Je pensais que j'allais pouvoir gagner une place dans la première équipe, mais le jeu n'a pas été aussi ouvert. Je me suis entraîné plusieurs fois avec l'équipe du Top 14 mais je ne pouvais jamais faire partie de ceux convoqués pour un match, comme ce fut le cas pour Joel (Sclavi), qui partage un département avec moi. Mais bon, j’ai essayé de me débrouiller, d’avoir beaucoup de patience et de continuer à travailler dur pour être prêt. J'ai joué au pilier et au talon, j'ai essayé d'être disponible aux deux endroits car c'est quelque chose qui vous donne plus de chances de l'être.

-Quelles choses avez-vous ajouté à votre jeu?
- J'ai beaucoup appris dans le domaine technique. Nous avions des entraîneurs de Bordoy et le Néo-Zélandais Carl Heymann, qui m'ont aidé à progresser dans tous les domaines. Dans la ligne, nous avons un entraîneur spécial et j'ai beaucoup progressé lors du lancement. Quant au jeu, il est beaucoup plus fermé, il se joue comme s’il s’agissait d’un match test, sécurisant les points, avec des défenses très fermées, sans autant de dynamique. Ils sont très attachés au système de jeu et cela simplifie les choses, car vous avez une idée claire de ce que vous devez faire. Cela ne veut pas dire qu’à certains moments vous sortez du script, mais le système est avant tout. Il a ses avantages et ses inconvénients, car il vous permet de jouer de manière soignée, de garder les choses claires, mais il perd le dynamisme que l’on peut observer dans le Super Rugby. D'autre part, c'est un rugby beaucoup plus physique, plus frontal. C'est un tournoi long et très difficile à cet égard, car vous vous retrouvez avec des joueurs très forts et puissants. Heureusement, au-delà d'une blessure à la cheville, j'avais suffisamment de continuité.

- Que penses-tu avoir besoin d'être dans le Top 14?
- Je sentais que je n'étais pas en conflit, au-delà, je devais améliorer beaucoup de choses. Je devrais jouer mon premier match dans le Top 14 pour le confirmer, mais en le voyant de l'extérieur, je sens que je ne suis pas loin de ce niveau. Je suis concentré au maximum pour apprendre, m'entraîner et être prêt pour le moment où ils auront besoin de moi. Je ne veux pas gâcher ma chance quand ça viendra. J'essaie de ne pas me prendre la tête avec ce sujet, mais je ne veux pas non plus me relâcher. Je n’ai aucune pression sur le contrat que j’ai avec le club. Je suis au stade de la formation et cela me donne du temps pour me développer. Il est difficile de se faire une place, il faut y aller petit à petit. Quand je suis arrivé, j'étais le cinquième talonneur de l'équipe et cela m'a un peu déçu, mais le seul moyen est de continuer et de continuer jusqu'à ce que j'en ai l'occasion.

-Quels objectifs as-tu pour la saison prochaine?
- L’année prochaine, l’idée est de rester avec l’équipe, bien que la question des étrangers soit très compliquée. Les équipes ont maintenant un quota et si elles dépassent les sanctions. C'est la chance que je sois transféré dans une autre équipe, mais c'est quelque chose qui n'est pas encore défini et qui ne m'inquiète pas beaucoup. En tout cas, ce serait une sorte de prêt, car le contrat avec Pou resterait en vigueur.

- Tu le prends comme une expérience ou l’idée est-elle de faire carrière en Europe?
- Mon idée est d'essayer d'en faire une bonne expérience, de prendre toutes les armes possibles pour me former en tant que joueur et de rejouer un jour en Argentine. Je ne voudrais pas faire toute ma carrière en Europe. Je considère cela comme un apprentissage, comme un pas en avant dans ma formation, mais j’ai toujours l’illusion de pouvoir jouer un jour à Los Pumas. J'ai déjà passé l'étape d'adaptation, qui est la plus compliquée, et pour la saison prochaine, je me fixe des objectifs plus ambitieux.
"Le problème avec ce monde c'est que les personnes intelligentes sont pleines de doute et que les personnes stupides sont pleines de confiance" C Bukowski
Avatar de l’utilisateur
dom
Président de la ligue
Président de la ligue
Messages : 4518
Enregistré le : 12 Aoû 2005 15:59

Re: Ignacio "Nacho" CALLES

Messagepar dom » 10 Juin 2019 18:29

Avec le départ probable de Bouchet , voilà notre talon N°3 . Costaud , vaillant , adroit il a tout pour réussir à ce poste .
On aura donc 4 talons ( si on rajoute Barka dans la rotation) trés jeunes cette année avec Lespiaucq qui fait figure d'ancien avec ses 24 ans.....
Ignacio Calles 23 ans , Lucas Rey , 22 ans , Rayne Barka 20 ans
" La politique est le moyen pour des hommes sans principes de diriger des hommes sans mémoire. " Voltaire
Avatar de l’utilisateur
L'Eclair
Légende de la FFR
Légende de la FFR
Messages : 10260
Enregistré le : 30 Mai 2006 21:09
Localisation : Halles de Pau

Re: Ignacio "Nacho" CALLES

Messagepar L'Eclair » 10 Juin 2019 19:44

dom a écrit :Avec le départ probable de Bouchet , voilà notre talon N°3 . Costaud , vaillant , adroit il a tout pour réussir à ce poste .
On aura donc 4 talons ( si on rajoute Barka dans la rotation) trés jeunes cette année avec Lespiaucq qui fait figure d'ancien avec ses 24 ans.....
Ignacio Calles 23 ans , Lucas Rey , 22 ans , Rayne Barka 20 ans

Oui, j'attends beaucoup de lui moi aussi. Il a progressé sur les fondamentaux top 14, tous ces skills où il faut avoir un certain niveau de stats même si on ne le voit pas forcement nous autres qui n'avons pas la télémétrie. J'espère que son repositionnement au talon va lui permettre de retrouver un peu plus de gaz et ce sera parfait. On aura une bonne rotation, une saine concurrence et tous doivent progresser.
On est très bien au poste et un éventuel transfert de Bouchet nous permettrait en plus de récupérer un peu de capacité de financement non négligeable.
"Le problème avec ce monde c'est que les personnes intelligentes sont pleines de doute et que les personnes stupides sont pleines de confiance" C Bukowski
Avatar de l’utilisateur
winnetou
Super12
Super12
Messages : 1934
Enregistré le : 16 Oct 2003 23:02
Localisation : Bayonne

Re: Ignacio "Nacho" CALLES

Messagepar winnetou » 11 Juin 2019 7:41

dom a écrit :Avec le départ probable de Bouchet .......


C'est vrai que Bouchet est fortement annoncé a Bayonne mais ici pas de son pas d'image sur le sujet....encore ce matin sur FBPays Basque ils faisaient le point des joueurs signés et pressentis a Bayonne et pas un mot sur lui....fake du Midol ou nego secrete en cours ? :?:

Retourner vers « Les joueurs de la Section Paloise »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités